Frano Parać

Compositeur Frano Parac

Frano Parać (Split, Croatie, 1948)

Avec Marko Ruždjak, Davorin Kempf et Ivo Josipović (président de la République Croate de 2010 à 2015), Frano Parać fait partie de la génération des compositeurs héritière des dépositaires de l’avant-garde croate, dont les figures de proue furent Milko Kelemen, Ivo Malec, Anđelko Klobučar, Dubravko Detoni, Stanko Horvat. C’est avec ce dernier qu’il étudia au Conservatoire de Zagreb (1975) pour développer ensuite ses connaissances en musique électronique à Milan avec Marino Zuccheri (1977-78). Dès 1978, il a enseigné au Conservatoire de Zagreb (professeur attitré depuis 1992) qu’il a dirigé à deux reprises (1985-87, 2002) y créant également le département de musique électronique en 1995.

Frano Parać fait partie de la génération des compositeurs héritière des dépositaires de l’avant-garde croate […]

La production de Parać s’étend de la musique concertante (pour cor et pour violon) à la musique de chambre (quatuors, sonates) en passant par l’opéra (‘’Judita’’, 2000), le ballet (‘’Carmina Krležiana’’, 1985) et la musique orchestrale ; la musique vocale et pour cordes occupant toutefois une place particulière.
Notons tout particulièrement deux œuvres liées à la guerre civile livrée par la Croatie pour son indépendance (1991-1995): la Symphonie (1992-93) et le Quatuor pour clarinette, violon, violoncelle et piano (1991), cette dernière œuvre faisant partie d’un ensemble de quatre quatuors qu’Anđelko Klobučar, Željko Brkanović, Marko Ruždjak et Frano Parać ont acceptés de composer pour la même formation instrumentale pour laquelle Olivier Messiaen composa son Quatuor pour la fin des temps (1940) durant sa détention dans le camp de détention allemand de Görlitz. Ces quatre quatuors, créés le 8 novembre 1991, ont été enregistrés et publiés sur un CD titré symboliquement kWARteti‘91.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *