Pancho Vladigerov

Pancho Vladigerov (Zürich, 1899 – Sofia, 1978)

Pancho Vladigerov fait partie de la seconde génération de compositeurs qui ont compté dans l’univers musical bulgare. Enfant, il suit des cours de piano et de théorie musicale à Sofia, puis à la Staatliche Akademische Hochschule für Musik de Berlin et à l’Akademie der Künste. À la fin de la première guerre mondiale, ses travaux sont récompensés à deux reprises par le prix Mendelssohn. Dès 1920, le metteur en scène Max Reinhardt l’engage pour une douzaine d’années comme compositeur et pianiste au Deutsches Theater de Berlin. Il retourne ensuite dans son pays natal où il est invité à endosser le rôle de professeur de piano, de musique de chambre et de composition à l’Académie nationale de musique. Durant le reste de sa vie active, Vladigerov partage son emploi du temps d’académicien avec une vie active de concertiste, de compositeur et de membre (fondateur) de l’Union des compositeurs bulgares.

[…] Vladigerov partage son emploi du temps d’académicien avec une vie active de concertiste, de compositeur et de membre (fondateur) de l’Union des compositeurs bulgares.

Le catalogue d’œuvres de Vladigerov est marqué par une grande diversité de styles : il s’est essayé à l’opéra, la musique symphonique, le style concertant, la musique de chambre, la musique de scène, le lied, et le choral. Une part importante de ses compositions consiste en la transcription d’œuvres savantes et populaires pour piano solo ou des formations de petite taille. Le style du compositeur bulgare évolue de façon assez naturelle durant sa carrière : partant d’une forte influence de Richard Strauss (1864-1949) et de Sergueï Rachmaninov (1873-1943), il développe peu à peu un langage musical propre qui s’inspire du folklore musical bulgare. Outre cette empreinte nationale, Vladigerov n’hésite pas à marquer ses œuvres d’accents juifs, roumains et espagnols. L’ampleur de sa carrière est couronnée en fin de vie par l’attribution du prix Gottfried Herder en 1968.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *